/Nigéria : l’explosion d’un camion-citerne transportant du pétrole fait au moins neuf morts

Nigéria : l’explosion d’un camion-citerne transportant du pétrole fait au moins neuf morts

Un camion-citerne transportant du pétrole a explosé en plein embouteillage, à Lagos, la plus grande ville du Nigéria, tuant au moins neuf personnes, selon les autorités.

 

Plus de 50 véhicules, dont cinq bus, ont pris feu après que le camion ait perdu le contrôle et déversé son contenu sur une autoroute très fréquentée aux heures de pointe. Un problème de frein serait, à priori, à l’origine de cette tragédie.

L’accident s’est produit ce jeudi 28 juin, aux alentours de 17h30, heure locale (16h30 GMT) sur l’autoroute urbaine Lagos-Ibadan, l’une des principales de la ville. Un représentant de la Federal Road Safety Corp (FRSC) a indiqué à la BBC que le camion avait perdu le contrôle à l’approche d’un pont (Otedola Bridge) et qu’il avait fini par se coucher sur le côté. L’essence a alors commencé à couler du camion, provoquant une explosion. L’incendie s’est rapidement propagé d’un véhicule à l’autre. Des images, publiées par la suite, montrent de la fumée noire s’élevant de la route ainsi que les carcasses de plusieurs voitures brûlées.

L’accident s’est produit pendant l’heure de pointe sur une autoroute achalandée

Les explosions de camions-citernes sont fréquentes au Nigeria, le plus grand producteur de pétrole d’Afrique, l’essence étant transportée par des routes et des véhicules mal entretenus.

Lire aussi >> Nigéria : Échanger vos déchets contre du cash c’est possible

Le président nigérian, Muhammadu Buhari, a déclaré qu’il était « très triste d’apprendre ces morts tragiques ».

« Malheureusement, cela semble être l’une des plus grandes tragédies que nous ayons connues ces derniers temps », a-t-il déploré dans un communiqué.

Le porte-parole du gouvernement, Kehinde Bamigbetan, a, quant à lui, annoncé qu’il était temps « de trouver des moyens de s’assurer que les camions-citernes soient conduits par des chauffeurs plus expérimentées ».

« Nous devons travailler davantage avec les agences fédérales, afin de ne pas avoir à faire face à ces crises de manière récurrente », a-t-il ajouté.

Une catastrophe prévisible

Ce vendredi matin, l’ampleur de la tragédie était encore visible alors que les secouristes dégageaient la route des restes calcinés des véhicules, une odeur âcre planant encore dans l’air.

C’est une scène sanglante que beaucoup de Nigérians connaissent. Les camions-citernes ont été impliqués dans certains des pires accidents de la route de l’histoire du Nigeria. En effet, ces derniers transportent régulièrement du carburant en provenance du port de Lagos pour approvisionner tout le pays.

L’autoroute urbaine Lagos-Ibadan est l’une des principales routes en direction de Lagos

Bien qu’il soit le sixième exportateur mondial de pétrole brut, le Nigéria se voit dans l’obligation d’importer pratiquement tout son carburant en raison de ses raffineries devenues vétustes, suite à des années de mauvaise gestion. Le port de Lagos reste l’accès principal pour le carburant qui alimente environ 200 millions de personnes au Nigeria.

C’est une catastrophe à laquelle il fallait malheureusement s’attendre, dans un pays où la distribution de carburant est laissée entre les mains de conducteurs de camions-citernes souvent imprudents, pour ne pas dire, téméraires. L’autre raison est que la plupart d’entre eux conduisent des véhicules importés d’Europe qui ne sont plus en état de rouler.

Alors que les Nigérians pleurent les victimes de cet accident, beaucoup savent que ce ne sera peut-être pas le dernier si des efforts ne sont pas faits pour embaucher des conducteurs formés et investir dans des véhicules neufs, pour les activités de distribution de carburant au Nigeria.

 

Anti-complaisance, anti-dilettantisme, anti-procrastination, je milite pour l'Excellence, mais avant tout, pour le dépassement de soi ! Ma citation préférée : “Ce que d'autres ont réussi, on peut toujours le réussir.” À bon entendeur...