BAFTA 2021 : L’anthologie « Small Axe » sur la communauté antillaise de Londres en tête des nominations

Small Axe, du réalisateur britannique Steve McQueen, domine la liste des BAFTA 2021, avec 15 nominations. L’anthologie explore les expériences négligées de la population antillaise à Londres des années 1960 aux années 1980.

L’anthologie oscarisée Small Axe, du réalisateur Steve Rodney McQueen, est en tête avec 15 nominations pour les BAFTA 2021. D’origine grenadienne et trinidadienne, McQueen est nominé dans la catégorie Meilleur réalisateur. John Boyega, Shaun Parkes et Letitia Wright sont nominés dans celle du/de la Meilleur(e) acteur(ice), Malachi Kirby et Micheal Wards pour le Meilleur acteur dans un second rôle. Small Axe est également nominé dans la catégorie Meilleure mini-série.

UNE HISTOIRE PEU CONNU

Le réalisateur de 12 Years a Slave, s’est emparé de sujets négligés par l’histoire britannique moderne et la culture populaire, dans l’objectif de combler un vide dans le récit de l’expérience des Noirs britanniques. Bien que divisée en une collection de cinq longs métrages – chacun totalement distinct des autres en termes de casting, d’intrigue et d’époque – l’ensemble de l’anthologie recoupe l’histoire peu connue de la génération Windrush.

Afin de s’intégrer dans le tissu de la société britannique, les immigrants afro-caribéens de l’après-guerre ont dû résister au sentiment anti-noir, au racisme structurel dans les systèmes juridiques et éducatifs, et à la brutalité policière à l’encontre des communautés noires.

Lire aussi >> Ladj Ly, récompensé à Cannes pour son film « Les Misérables »

“IF YOU ARE THE BIG TREE, WE ARE THE SMALL AXE”

  • Mangrove s’inspire de l’histoire vraie des Mangrove Nine. Ce groupe de militants noirs britanniques a été accusé d’avoir incité à une émeute en 1970. Frank Crichlow (Shaun Parkes) et Altheia Jones-LeCointe (Letitia Wright), le leader britannique des Black Panthers, lancent des protestations pacifiques face aux incessantes descentes de police dans le restaurant caribéen de Crichlow, Mangrove. S’ensuit un drame judiciaire figurant l’injustice du système légal britannique.

  • Lovers Rock est une ode à la scène reggae des années 1980. Mal accueillis dans les boîtes de nuit blanches, les jeunes Noirs trouvent refuge, liberté et amour dans le genre musical appelé « Lovers Rock ».

  • Red, White and Blue s’inspire de l’histoire réelle du policier Leroy Logan (John Boyega). Après avoir été témoin de l’agression de son père par deux policiers, Logan rejoint la police métropolitaine. Il espère pouvoir la réformer de l’intérieur mais se rend vite compte qu’il ne remplit, en réalité, qu’un quota ethnique.

  • Alex Wheatle est l’histoire semi-fictionnalisée de l’écrivain primé, Alex Wheatle (Sheyi Cole), qui a été emprisonné après les émeutes de Brixton. Les émeutes ont éclaté en 1981, après qu’un incendie ait tué plusieurs jeunes noirs. Le public pensait qu’il s’agissait d’un incendie criminel, et reprochait à la police de ne pasl’enquêter en tant que tel.

  • Education suit Kingsley, 12 ans, qui obtient de mauvais résultats à un test de QI culturellement biaisé. Il est par la suite déclassé dans une « sous-école ». Cette pratique de ségrégation éducationnelle a été dénoncée par l’écrivain antillais Bernard Coard dans How the West Indian Child is made Educationally Subnormal in the British School System (1971).

Faisant référence à la chanson de Bob Marley du même titre, « Small Axe », les œuvres de lutte collective de McQueen résonnent encore aujourd’hui. Notamment avec les luttes actuelles contre la brutalité policière.

Lire aussi >> Black Earth Rising : l’histoire d’un négationnisme romancé

I May Destroy You de Michael Coel (Chewing Gum, Black Earth Rising) est également l’une des séries les plus nominées.  La cérémonie des BAFTA TV Awards prendra place le 6 juin 2021.

Afficher les commentairesFermer les Commentaires

Laisser un commentaire